Les matériaux biosourcés dans la construction

Les matériaux biosourcés, une ressource contribuant grandement à la lutte contre l’épuisement des ressources et la pollution atmosphérique. ‍

materiaux-biosources-isolation

Les matériaux biosourcés, qu’est-ce que c’est ?

Issus de la biomasse, les matériaux biosourcés sont composés de ressources d’origine animale ou végétale, ressources renouvelables tirées de la sylviculture, de l’agriculture et du recyclage.

Dans le domaine de la construction, les matériaux biosourcés peuvent être retrouvé dans les structures, les isolants, le béton, la peinture,…

La norme NF EN 16575 établit la définition de ce type de matériaux en 2014, mais elle reste muette concernant le pourcentage minimum de matière d’origine animale ou végétale nécessaire pour qu’un matériau soit dit« biosourcé ».

Aussi, s’il existe un label privé « produits biosourcés », ce dernier n’est pas règlementaire, il permet seulement aux producteurs de mettre en avant le fait que leurs produits contiennent de la matière biosourcée.

 

Quels sont les avantages des matériaux biosourcés ?

L’utilisation de matériaux biosourcés dans la construction présente de nombreux avantages.

En effet, les matériaux biosourcés sont

-         Renouvelables ;

-         Se recyclent facilement ;

-         Ont une longue durée de vie ;

-         Polluent moins, et ne sont pas irritants ;

-         Consomment peu d’énergie grise ;

-         Permettent le développement économique local ;

-         Ralentissent le réchauffement climatique :les matériaux biosourcés absorbent les gaz à effet de serre, mais n’en dégagent pas.

-         Permettent un excellent déphasage.

 

Quels effets sur l’environnement ?

De par leur capacité à absorber le carbone sans le relâcher, et leur très bonne isolation, les matériaux de construction biosourcés pourraient avoir un impact majeur sur la transition écologique et le réchauffement climatique.

Ils permettent de diminuer la quantité de CO² dans l’air, de permettre la réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments, maisons, et autres infrastructures.

Aussi, d’origine renouvelable, l’utilisation de ce type de matériaux contribuerait grandement à la lutte contre l’épuisement des ressources et contre la pollution atmosphérique.

Comment se présente le marché ?

La RE2020, comme nous l’avions précisé dans notre article sur ce sujet, est une bonne nouvelle pour le développement des matériaux biosourcés. D’ailleurs, nous le voyons dans les chiffres présentés le par l’association des industriels de la construction biosourcée (AICB). Quelques chiffres de 2016 et 2020 – source AICB :

-         130 Millions de m² d’isolants biosourcés vendus

-         87% de croissance en volume

-         58% de croissance en chiffre d’affaires

« Le décalage entre le volume et le chiffre d’affaires s’explique par la massification du marché en termes de production, ce qui participe à la compétitivité des prix par rapport aux produits dits traditionnels » a expliqué Olivier Joreau, président de l’AICB lors d’une conférence de presse.

Pour donner une idée de ce que cela représente, en 2020, 84 000 maisons individuelles ont été isolées totalement en matériaux biosourcés soit 27 millions de m² d’isolants biosourcés posés.

Cette hausse significative laisse présager une prise de conscience des architectes et des usagers.

Maëlys Gailliegue

Blogeuse chez LesOuvrages.com

Vous pourriez aimez aussi